Une nouvelle étude a révélé une disparité choquante dans l’incidence des maladies du foie chez les personnes transgenres, soulignant la nécessité de soins plus spécialisés.



Source