Au fur et à mesure de ma carrière en marketing, j’ai réalisé à quel point il est important d’être sur la même longueur d’onde que le PDG.

Graphique de relation CMO-PDG avec deux personnes se serrant la main, une pièce d'échec pour la stratégie et des billets d'un dollar pour les ventes.

Dans cet épisode actuel de Un marketing à contre-courant, nous abordons ce sujet et vous proposons des conseils pour améliorer votre communication avec la direction. Voici cinq informations exploitables que les directeurs marketing et les responsables marketing peuvent utiliser pour améliorer leur communication avec la haute direction et obtenir l’adhésion pour transformer leurs résultats marketing.

→ Cliquez ici pour télécharger les leçons de leadership du fondateur de HubSpot, Dharmesh Shah [Free Guide].

Pourquoi la communication entre le PDG et le CMO est cruciale pour le succès

La relation entre le directeur marketing (CMO) et le directeur général (PDG) d’une entreprise est essentielle pour piloter la stratégie marketing, répondre aux besoins des clients et assurer la longévité de l’entreprise. UN rapport de McKinsey & Company souligne l’importance de cet alignement et montre comment les PDG qui donnent la priorité à l’intégration du marketing dans le cadre de leur stratégie de croissance perçoivent leur entreprise. deux fois Il devrait atteindre une croissance annuelle supérieure à 5 %.

Cependant, comme Kieran et moi en discutons, la dynamique PDG-CMO dans de nombreuses entreprises est souvent semée d’embûches en matière de communication. Par exemple, une frustration que j’entends souvent de la part des fondateurs est qu’ils ont l’impression que leur marketing ne se démarque pas de la concurrence et que leurs équipes marketing ne sont pas assez créatives.

Dans le même temps, je reçois également des commentaires de responsables marketing sur la façon dont leurs PDG ne comprennent pas le marketing et sur la façon dont ils ont du mal à défendre leur vision créative parce que l’équipe de direction ne sait pas à quoi ressemble le « bon » marketing.

Cette inadéquation conduit à une communication fragmentée, à un impact commercial réduit et, finalement, à un obstacle à la réalisation des objectifs marketing. Alors, quelles sont les approches efficaces pour mieux aligner votre stratégie marketing sur celle de votre PDG et éviter ces écueils ?

Comment améliorer la communication avec votre PDG

En tant que directeur marketing depuis près d’une décennie, j’ai pu constater par moi-même que la relation entre le PDG et le directeur marketing ne doit pas nécessairement être conflictuelle. Mais comme tout partenariat réussi, il nécessite un engagement et une compréhension des deux côtés. Examinons donc cinq façons de combler le déficit de communication et d’obtenir l’adhésion du PDG pour faire progresser votre vision marketing.

1. Articuler la valeur de la génération et de la capture de la demande.

Les directeurs marketing doivent savoir comment articuler la valeur de la création Et Capter la demande. Bien que de nombreux PDG comprennent généralement la capture de la demande via des canaux mesurables tels que le marketing payant et la recherche, les dirigeants négligent souvent la façon dont la demande est créée par des efforts moins mesurables. Création de contenu Et Narration de marque – renforce ces résultats à plus long terme.

Ce malentendu peut conduire à une focalisation déséquilibrée sur le retour sur investissement immédiat et à une sous-évaluation de l’importance d’un marketing créatif au sommet de l’entonnoir. Mais comme le souligne Kieran : « Plus vous créez de demande, plus tous ces canaux de capture sont précieux », soulignant l’importance de tactiques innovantes de génération de demande pour accroître l’efficacité. Stratégies de capture de la demande.

2. Alignez les objectifs marketing avec la stratégie commerciale.

Les directeurs marketing qui réussissent savent comment démontrer comment leurs initiatives marketing s’alignent sur des objectifs commerciaux plus larges et positionnent le marketing non seulement comme un centre de coûts, mais aussi comme un moteur essentiel de la réussite de l’entreprise.

D’après mon expérience, les directeurs marketing réussissent mieux lorsqu’ils souhaitent devenir PDG. Par exemple, au lieu de se concentrer uniquement sur les détails tactiques du marketing (sur lesquels il est facile de se laisser distraire), ils savent également comment évaluer la situation dans son ensemble du paysage commercial et industriel. Cela leur permet de se coordonner plus efficacement avec la direction et de garantir que l’approche de leur équipe corrige les faiblesses et donne des résultats percutants.

3. Ajuster et renouveler l’allocation budgétaire.

Surtout sur les marchés hautement concurrentiels, les directeurs marketing doivent toujours y regarder de plus près Budgets pour garantir qu’ils ne se contentent pas de répéter les stratégies passées, mais qu’ils adaptent et innovent activement leurs dépenses pour relever les nouveaux défis. En d’autres termes, si vous souhaitez des résultats différents de ceux de l’année dernière, vous devez dépenser votre argent différemment.

Si vous ne savez pas par où commencer, je vous recommande de commencer par revoir tous les numéros de l’année dernière. Qu’est-ce qui doit changer ? Qu’est-ce qui devrait rester pareil ?

En réorientant stratégiquement les ressources vers des activités nouvelles et potentiellement plus impactantes, les directeurs marketing favorisent une culture d’agilité et de réactivité, garantissant qu’ils gardent une longueur d’avance et maximisent l’impact de chaque dollar marketing.

4. Gérer de manière cohérente les risques dans les initiatives marketing.

Pour gérer efficacement les risques, les directeurs marketing doivent suivre leurs projets créatifs les plus risqués pour s’assurer qu’ils correspondent à ceux de l’entreprise. Tolérance au risque. Par exemple, en fixant des priorités de campagne mensuelles, en organisant des revues de projet hebdomadaires ou en dirigeant des stand-ups quotidiens, CMOS peut garder un œil attentif sur le développement de chaque projet.

De plus, l’établissement à l’avance des indicateurs clés de la campagne améliore la gestion des risques du projet en fournissant un cadre transparent pour mesurer les progrès. Les équipes peuvent alors identifier les défis potentiels avant qu’ils ne deviennent problématiques et procéder à des ajustements en temps réel tout en poursuivant de grands objectifs susceptibles de conduire à de grandes victoires commerciales.

5. Donnez la priorité à l’alignement interdépartemental.

Les responsables marketing qui se plaignent du fait que leur PDG ne soit pas présent ne sont généralement pas là. une coordination étroite avec leurs collègues dans la conduite de l’entreprise. Des relations solides avec d’autres départements tels que les ventes, les finances, les produits et la réussite des clients sont essentielles pour que les directeurs marketing puissent construire un front unifié aligné sur les objectifs commerciaux du PDG.

Par exemple, lorsque les équipes commerciales expriment leur enthousiasme pour une campagne de marque – et que les chefs de produit renforcent leur alignement sur la proposition de valeur du produit – un PDG est plus susceptible de soutenir cet effort. Cette approche cohérente montre non seulement comment les initiatives marketing enrichissent les autres équipes, mais améliore également la visibilité des contributions de votre équipe aux objectifs de l’entreprise.

Une brève explication de ce qu’il faut faire pour obtenir l’approbation du PDG pour les campagnes marketing à haut risque peut être trouvée ici. Conséquence depuis Un marketing à contre-courant ci-dessous:

Cette série de blogs est un partenariat avec Marketing Against the Grain, le podcast vidéo. Il approfondit les idées des leaders marketing Kipp Bodnar (CMO de HubSpot) et Kieran Flanagan (SVP, Marketing chez HubSpot) alors qu’ils élaborent des stratégies de croissance et apprennent auprès de fondateurs et de pairs exceptionnels.

Nouvel appel à l’action