En arrêtant la fonction de la protéine Activine A, les chercheurs ont pu arrêter le développement des symptômes de dyskinésie et effacer efficacement la « mauvaise réponse de mémoire » du cerveau aux traitements par L-DOPA.



Source