Une nouvelle étude a révélé qu’un nouveau traitement du discours améliore les capacités de communication des personnes atteintes d’aphasie, un trouble du langage qui résulte souvent d’un accident vasculaire cérébral.



Source