Une nouvelle étude chez la souris suggère un traitement alternatif possible pour la variante « humide » de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Les chercheurs ont découvert chez la souris qu’une enzyme liée à la croissance et à la division cellulaire est responsable de l’invasion des vaisseaux sanguins au fond de l’œil, qui provoque une vision centrale floue dans la DMLA humide. Le ciblage de l’enzyme télomérase avec un médicament expérimental a supprimé la croissance vasculaire anormale dans la rétine des animaux.



Source