De nouvelles recherches suggèrent une approche possible pour réduire le risque de diabète associé aux médicaments antipsychotiques couramment prescrits. L’étude présente la première preuve de la co-administration de médicaments antipsychotiques qui bloquent les récepteurs de la dopamine dans le cerveau avec des médicaments qui empêchent les antipsychotiques de bloquer les mêmes récepteurs dans le pancréas. Cette approche pourrait limiter les effets secondaires métaboliques, notamment une altération du contrôle glycémique ou une dysglycémie.



Source