Les scientifiques ont développé un simple test sanguin qui utilise l’intelligence artificielle (IA) pour prédire la maladie de Parkinson jusqu’à sept ans avant l’apparition des symptômes.



Source