Lorsque de faibles doses de médicaments anticancéreux sont administrées en continu à proximité de tumeurs cérébrales malignes à l’aide de la technologie dite iontronique, la croissance des cellules cancéreuses est considérablement réduite. Les chercheurs l’ont prouvé lors d’expériences sur des embryons d’oiseaux. Les résultats sont un pas de plus vers la découverte de nouveaux types de traitements efficaces contre les formes graves de cancer.



Source