Les chercheurs ont trouvé un moyen de reprogrammer la progression de la maladie et de développer des tumeurs plus faciles à traiter. Ils ont créé un circuit génétique modulaire qui transforme les cellules cancéreuses en « cheval de Troie », les obligeant à s’autodétruire et à tuer les cellules cancéreuses voisines résistantes aux médicaments – une nouvelle façon d’aborder la diversité et l’hétérogénéité inhérentes au cancer.



Source