Un défi majeur dans le développement d’un vaccin contre le VIH est que le virus mute rapidement, très rapidement. Même si une personne est initialement infectée par une ou plusieurs souches du VIH, le virus se réplique et mute rapidement, ce qui donne lieu à un « essaim » de souches virales qui existent dans un seul corps.



Source