Pourquoi les salariés acceptent-ils parfois de travailler pour un patron abusif ? Une nouvelle étude suggère que lorsqu’un leader est considéré comme très performant, les employés sont plus susceptibles de qualifier les abus d’« amour dur ».



Source