Une équipe de scientifiques a développé une nouvelle méthode qui leur permet d’apporter des modifications précises à plusieurs emplacements d’une cellule, en même temps. À l’aide de molécules appelées rétrons, ils ont créé un outil capable de modifier efficacement l’ADN des bactéries, des levures et des cellules humaines.



Source