Une nouvelle approche pour traiter le type de tumeur cérébrale le plus malin – le glioblastome – s’est révélée prometteuse en pratique préclinique, suscitant l’espoir d’augmenter les taux de survie moyens actuels au-delà de 18 mois.



Source