Les chercheurs ont découvert plusieurs types rares de cellules T auxiliaires liées à des maladies immunitaires telles que la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde et même l’asthme. Les découvertes ont été rendues possibles grâce à une technologie nouvellement développée appelée ReapTEC. Le nouvel atlas des lymphocytes T est accessible au public et vise à contribuer au développement de nouveaux traitements médicamenteux pour les maladies à médiation immunitaire.



Source