Les chercheurs ont développé une méthode qui pourrait changer la façon dont nous diagnostiquons et traitons les maladies rénales.



Source