Certains médicaments couramment utilisés pour traiter une hypertrophie de la prostate peuvent également réduire le risque de démence à corps de Lewy (DLB), selon une nouvelle étude. Les chercheurs pensent qu’un effet secondaire spécifique des médicaments cible un défaut biologique commun à la DLB et à d’autres maladies neurodégénératives, ce qui laisse penser qu’ils pourraient avoir un large potentiel pour traiter diverses maladies neurodégénératives.



Source