Un nez plus froid et des joues plus chaudes peuvent être un signe révélateur d’une augmentation de la tension artérielle. Les chercheurs ont découvert que les températures dans différentes régions du visage sont liées à diverses maladies chroniques telles que le diabète et l’hypertension artérielle. Ces différences de température ne sont pas facilement perceptibles au toucher, mais peuvent être identifiées à l’aide de modèles de température spatiale spécifiques dérivés de l’IA qui nécessitent une caméra thermique et un modèle entraîné par les données. Grâce à des recherches plus approfondies, les médecins pourraient un jour utiliser cette approche simple et non invasive pour détecter précocement la maladie.



Source