Les femmes diagnostiquées avec une dépression périnatale sont plus susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire au cours des 20 années suivantes que les femmes qui ont accouché sans souffrir de dépression périnatale. L’étude est la première du genre à examiner la santé cardiovasculaire après une dépression périnatale et comprend des données provenant d’environ 600 000 femmes. Les associations les plus fortes ont été trouvées avec le risque d’hypertension, de cardiopathie ischémique et d’insuffisance cardiaque.



Source