Aptamer Group, le développeur du roman Optimer® Binders pour permettre l’innovation dans l’industrie des sciences de la vie, fait le point sur son partenariat avec Unilever pour fournir les liants Optimer pour les applications cosmétiques.

En 2022, Aptamer a initié un partenariat avec Unilever pour développer les liants Optimer dans le but de traiter les mauvaises odeurs des produits de soins personnels. Après le développement réussi d’Optimer, les liants ont été soumis à des tests rigoureux au sein du groupe Aptamer et d’Unilever et ont démontré des résultats très positifs et reproductibles, indiquant leur potentiel d’utilisation dans des produits en aval.

Fort de ces résultats, un brevet a été déposé le 28 mars 2024 pour protéger les liants Optimer développés et donner la priorité au Groupe Aptamer en matière de protection de la propriété intellectuelle.

Les laboratoires d’Unilever testent actuellement les liants Optimer. Unilever prévoit de réaliser des études fonctionnelles sur site au second semestre 2024.

Le marché mondial des déodorants valait à lui seul 25,6 milliards de dollars en 2023, Unilever étant en tête du marché en tant que plus grand fabricant d’antisudorifiques et de déodorants au monde.

Ce projet devrait être achevé au cours des deux prochaines années et, en cas de succès, pourrait conduire Aptamer à accorder une licence pour les liants Optimer à Unilever.

« Je suis heureux de partager cette mise à jour sur notre collaboration avec Unilever. Les premiers succès que nous avons obtenus jusqu’à présent dans l’évaluation de nos Optimers pour le traitement des mauvaises odeurs sont prometteurs. Nous sommes heureux d’aider nos partenaires d’Unilever à faire passer ces classeurs au niveau supérieur de développement avec des études fonctionnelles sur site. Les biens de grande consommation (FMCG), tels que les produits de soins personnels, peuvent arriver sur le marché plus rapidement que les produits diagnostiques ou thérapeutiques. Les optimeurs offrent des avantages tels que la stabilité, la durée de conservation et une fabricabilité constante, ce qui en fait des molécules idéales pour les applications FMCG/cosmétiques. Alors que les liants Optimer continuent de progresser dans les phases de test et de fabrication entre les mains d’Unilever, nous prévoyons que ce projet sera achevé d’ici deux ans.

Dr. Arron Tolley, directeur technique du groupe Aptamer



Source