Les plus gros animaux n’ont pas un cerveau proportionnellement plus gros – les humains vont à l’encontre de cette tendance, selon une nouvelle étude.



Source