Un essai clinique randomisé a été mené auprès d’adultes chinois atteints d’un diabète de type 2 précoce pour étudier l’efficacité d’un régime de remplacement de repas à jeun intermittent pour contrôler la glycémie.

L’étude est publiée dans Ouverture du réseau JAMA.

Étude : Un régime de remplacement de repas 5:2 avec jeûne intermittent et contrôle de la glycémie pour les adultes diabétiquesÉtude: Un régime de remplacement de repas 5:2 avec jeûne intermittent et contrôle de la glycémie pour les adultes diabétiques

arrière-plan

Le diabète de type 2 est devenu une crise de santé publique majeure dans le monde. Selon le rapport de la Fédération internationale du diabète publié en 2021, il y aurait environ 537 millions d’adultes Vivre avec le diabète de type 2 mondial.

La Chine a la prévalence du diabète la plus élevée au monde. Le pays a connu une augmentation de 56,6 % du nombre d’adultes diabétiques entre 2011 et 2021. La prévalence actuelle du diabète en Chine est de 12,4 %. De plus, environ 50 % de la population chinoise est en surpoids ou obèse.

L’obésité et le surpoids sont les principaux facteurs de risque de développement du diabète. Il a été observé qu’en réduisant le poids corporel, on pouvait améliorer le contrôle glycémique et réduire la posologie des médicaments antidiabétiques.

Les substituts de repas sont une stratégie précieuse de perte de poids qui consiste à remplacer un ou plusieurs repas par un aliment ou une boisson emballée. Les essais cliniques randomisés existants ont montré que les substituts de repas sont plus efficaces que les autres régimes pour perdre du poids.

Dans cet essai clinique randomisé, les scientifiques ont examiné si une combinaison d’un régime de jeûne intermittent 5:2 et d’un régime de remplacement de repas pouvait contrôler efficacement la glycémie et réduire le poids corporel chez les adultes chinois obèses ou en surpoids atteints de diabète de type 2 précoce.

Le régime de jeûne intermittent 5 : 2 comprend deux jours de jeûne non consécutifs (un quart de l’apport énergétique d’un régime régulier) et cinq jours d’apport habituel par semaine.

Étudier le design

Cet essai clinique randomisé a été mené sur un total de 405 adultes chinois atteints de diabète de type 2 nouvellement diagnostiqué et qui n’avaient pas pris d’antidiabétiques ou de médicaments amaigrissants au cours des trois derniers mois.

Les participants ont été répartis au hasard en trois groupes, chacun recevant soit de la metformine, de l’empagliflozine ou un substitut de repas 5:2. Le traitement a duré 16 semaines.

Les participants du groupe de remplacement de repas 5:2 ont consommé une portion d’un produit à faible teneur énergétique au lieu des trois repas habituels pendant deux jours non consécutifs. Les cinq jours restants, ils ont pris un petit-déjeuner et un déjeuner de leur choix, mais ont mangé une portion d’un substitut de repas pour le dîner.

Les paramètres analysés après la fin de la période de traitement de 16 semaines comprenaient l’hémoglobine glyquée (une mesure du contrôle de la glycémie), le poids corporel, les paramètres anthropométriques et les paramètres biochimiques.

Observations importantes

La plus grande réduction des taux d’hémoglobine glyquée a été observée dans le groupe des substituts de repas 5:2 par rapport au groupe metformine et empagliflozine. Cependant, aucune différence significative dans les taux d’hémoglobine glyquée n’a été observée entre les patients traités par la metformine et ceux traités par l’empagliflozine.

À l’exception des patients âgés de 60 ans et plus, une amélioration du contrôle glycémique due au remplacement de repas 5:2 a été observée chez tous les participants, y compris les patients obèses ou en surpoids.

La proportion de patients atteignant un taux d’hémoglobine glyquée inférieur à 7 % ou 6,5 % était significativement plus élevée dans le groupe des substituts de repas 5:2 que dans le groupe metformine et empagliflozine.

Environ 76 % des participants du groupe de remplacement de repas 5:2 ont maintenu un taux d’hémoglobine glyquée inférieur à 6,5 % 8 semaines après le traitement. Les taux de sucre dans le sang à jeun ont également été réduits de 30,3 mg/dL dans le groupe des substituts de repas 5:2.

Des réductions significativement plus importantes du poids corporel, du tour de taille et de la hanche ainsi que de la pression artérielle systolique et diastolique ont été observées dans le groupe de remplacement de repas 5:2 par rapport aux deux autres groupes.

Concernant le profil de sécurité, il a été constaté que les substituts de repas 5:2 provoquaient de la constipation chez un patient et une hypoglycémie chez 8 patients, ce qui pourrait être dû à un régime pauvre en énergie.

Dans le groupe metformine, 26 patients ont présenté de légers symptômes gastro-intestinaux et 8 patients ont souffert d’hypoglycémie. Dans le groupe empagliflozine, trois patients ont présenté des symptômes urinaires, cinq patients ont souffert d’hypoglycémie et un patient a déclaré avoir soif.

Des événements indésirables graves, notamment des éruptions cutanées sévères et une hospitalisation en raison de taux élevés de cétones dans le sang, ont été observés chez deux patients du groupe empagliflozine. Ces complications ont toutefois disparu après traitement.

Importance des études

L’étude révèle qu’une stratégie de remplacement de repas 5:2 pendant 16 semaines peut améliorer efficacement le contrôle glycémique et réduire le poids corporel chez les Chinois obèses ou en surpoids atteints de diabète de type 2 nouvellement diagnostiqué.

Cette intervention diététique s’avère plus efficace dans le traitement du diabète et de l’obésité que deux médicaments antidiabétiques, la metformine et l’empagliflozine.

L’étude a été menée chez des patients diabétiques qui ne prenaient pas de médicaments antidiabétiques et présentaient un taux d’hémoglobine glyquée inférieur à 9 % au départ. De plus, les interventions de l’étude n’ont été mises en œuvre que sur une courte période. Par conséquent, des études futures sont nécessaires pour déterminer l’impact à long terme Efficacité de un régime de remplacement de repas 5:2 chez les patients recevant des agents antidiabétiques qui ont des taux d’hémoglobine glyquée de base plus élevés.

Dans l’ensemble, les résultats de l’étude suggèrent que la stratégie de remplacement de repas 5:2 pourrait constituer une intervention initiale efficace sur le mode de vie pour le traitement précoce du diabète de type 2.



Source