Une étude génomique détaillée du brocoli a révélé la base génétique de la production de glucosinolates (GSL), des composés connus pour leurs bienfaits pour la santé, notamment leurs propriétés anti-cancérigènes. En assemblant un génome de haute qualité au niveau des chromosomes, les chercheurs ont identifié des gènes clés impliqués dans la biosynthèse du GSL. Ces résultats fournissent des informations essentielles pour les futures études génétiques et le développement de plantes Brassica à valeur nutritionnelle accrue, ouvrant la voie à de meilleurs bienfaits pour la santé de ces légumes largement cultivés.

Le brocoli est connu pour ses bienfaits pour la santé, principalement en raison de sa teneur élevée en glucosinolate (GSL), qui possède des propriétés anti-cancérigènes et antioxydantes. Malgré des études approfondies sur les espèces de Brassica, la base génétique de la diversité du GSL reste floue. Comprendre ces mécanismes est essentiel pour augmenter la valeur nutritionnelle du brocoli et des cultures associées. Des recherches antérieures ont identifié diverses structures de GSL, mais les gènes spécifiques et leurs rôles dans la biosynthèse du GSL doivent être explorés davantage. Il est essentiel de combler ces lacunes pour développer des produits génétiquement améliorés. Brassica Des cultures aux bienfaits accrus pour la santé.

Des chercheurs de l’Université agricole du Hunan ont publié une étude (DOI : 10.1093/hr/uhae063) le 28 février 2024. Recherche horticole, présente un assemblage du génome du brocoli à l’échelle des chromosomes. Cette étude utilise des technologies de séquençage avancées pour permettre une analyse détaillée de la biosynthèse du GSL.

L’étude a réussi à assembler un génome de brocoli de haute qualité à l’échelle chromosomique à l’aide de lectures avancées PacBio HiFi et de la technologie Hi-C, atteignant une taille totale du génome de 613,79 Mo et un contig N50 de 14,70 Mo. Cette carte génomique détaillée a permis l’identification des gènes clés impliqués dans la biosynthèse du GSL, notamment le gène crucial de la méthylthioalkylmalate synthase 1 (MAM1). La recherche a montré que la surexpression de BoMAM1 dans le brocoli augmente considérablement l’accumulation de C4-GSL, soulignant son rôle important dans la biosynthèse des GSL. En outre, l’étude a fourni un aperçu des mécanismes évolutifs qui contribuent à la diversité des profils GSL parmi différentes personnes. Brassica Espèces. Ces résultats fournissent une compréhension complète des facteurs génétiques affectant la production de GSL, ce qui est essentiel pour les futures études et développements génétiques. Brassica Plantes aux propriétés nutritionnelles améliorées.

Dr. Junwei Wang, auteur correspondant de l’étude, a expliqué : « Nos résultats fournissent une compréhension complète des facteurs génétiques qui influencent la biosynthèse du GSL dans le brocoli. Cette connaissance est cruciale pour les futures améliorations génétiques et l’augmentation de la valeur nutritionnelle de. Brassica Récolter.”

Cette étude génomique fournit des ressources précieuses pour les programmes de sélection moléculaire visant à améliorer le contenu nutritionnel du brocoli et d’autres Brassica Récolter. En comprenant les bases génétiques de la biosynthèse du GSL, les chercheurs peuvent développer des variétés présentant des bienfaits accrus pour la santé, contribuant ainsi à une meilleure santé et nutrition humaines.



Source