Les changements gravitationnels que subissent les astronautes pendant les voyages dans l’espace peuvent provoquer un déplacement des fluides corporels. Cela peut entraîner des modifications du système cardiovasculaire, notamment des vaisseaux situés dans et autour des yeux. Ces déplacements de fluides peuvent être liés à un phénomène connu sous le nom de syndrome neuro-oculaire associé aux vols spatiaux (SANS), qui peut provoquer des modifications de la forme des yeux et d’autres symptômes oculaires chez les astronautes.



Source