De nouvelles recherches permettent de mieux comprendre les défauts courants des dichalcogénures de métaux de transition (TMD) – un remplacement potentiel du silicium dans les puces informatiques – et jettent les bases de la gravure de structures plus petites.



Source