La recherche post-COVID s’est largement concentrée sur l’efficacité des restrictions de voyage internes et moins d’attention a été accordée aux voyages transfrontaliers en raison des difficultés d’accès à des données de qualité. Dans le cadre d’une vaste collaboration multidisciplinaire menée en Finlande, en Suède, en Norvège et au Danemark, un groupe de chercheurs – comprenant des mathématiciens, des physiciens et des informaticiens – ont publié une étude révolutionnaire sur la propagation des infections à travers les frontières nordiques du printemps 2019 à la fin 2020. Le rapport met en lumière l’efficacité des restrictions aux voyages transfrontaliers et nous aide à mieux comprendre quelles mesures font réellement la différence.



Source