Les chercheurs décrivent certaines des étapes biologiques intermédiaires qui peuvent contribuer à la manière dont l’exposition prénatale au cannabis entraîne des problèmes de comportement ultérieurs.



Source