Une étude récente a révélé que la manière dont les neurones cérébelleux communiquent avec d’autres régions du cerveau varie selon les différents troubles du mouvement.



Source