Les chercheurs ont découvert une nouvelle fonction pour une protéine existante. Ils ont découvert que TIMP-1, une protéine traditionnellement connue pour prévenir les dommages aux cellules et aux tissus du corps, joue un rôle essentiel dans la défense du système immunitaire contre le cancer. Les résultats de l’étude pourraient améliorer l’efficacité des immunothérapies anticancéreuses actuelles.



Source