Lors d’un concert, les membres du public peuvent réagir émotionnellement à la musique grâce à leur synchronisation biologique avec l’entrée audio. Cependant, le mécanisme sous-jacent à cette réponse biologique n’est pas clair. Une étude révolutionnaire a révélé que la synchronisation de la fréquence cardiaque induite par la musique chez une personne est fortement corrélée à celle entre deux personnes sélectionnées au hasard. Il a été constaté que les différences individuelles en matière de cognition réduisent la cohérence des réponses physiologiques et nuisent à la synchronisation.



Source